[Intrigue] L'Héritage de Zigfel Arthus

Aller en bas

[Intrigue] L'Héritage de Zigfel Arthus

Message par Zak le 22.02.13 15:16

♫♪♫ Musique d'ambiance ♫♪♫

Planète Nexus
L'homme prit place sur l'estrade et posa son pense-bête sur un pupitre qui semblait avoir été conçu pour un enfant ; il était prêt à haranguer cette masse qui lui faisait maintenant face.
Des badauds mais aussi des fidèles s'entremêlaient, se pressaient et même se bousculaient pour pouvoir boire la moindre parole du charismatique Zigfel Arthus.

Véritable phénomène de foire, bonimenteurs ou homme de sagesse... personne ne pouvait vraiment définir la vocation de ce fils d’Exilés, et nul ne savait vraiment d'où il tirait ses origines.
Évangéliste technologique comme il aimait à se décrire, Zigfel était un humain trapu, court sur pattes et visiblement aussi enclin à la nourriture physique que spirituelle.

Prenant une grand inspiration, il expira si fort que le micro, visiblement mal réglé, grésilla à travers toute l'assemblée, ce qui ne manqua pas de provoquer un certain mécontentement et quelques bribes d'injures ne tardèrent pas à se faire entendre.

D'un air aussi détendu qu'innocent, l'orateur, avec un sourire d'ahuri, décida de tester le micro : "Un-Deux-Trois..." *bruit de toux puis un son rauque rappelant un profond raclement de gorge* "Test-Un-Deux-Trois... Allô, Allô ? Nexus ? Ici Zigfel Arthus ! Un. deux. Trois."
La scène aurait pu duré encore longtemps si un technicien, mains sur les oreilles et les yeux sortant presque de leurs orbites, n'était pas intervenu pour confirmer le bon état de marche du matériel. Quoi que... un Granok tapait déjà du poing dans la paume de sa main, visiblement agacé.
Tapotant l'épaule de Zigfel, comme pour lui signifier qu'il pouvait reprendre, le technicien retourna vaquer à d'autres occupations.

Le sérieux prit le pas sur l'amateurisme, Zigfel Arthus s'élança dans un long discours :

"A l'attention des Exilés,
A l'attention de chaque peuplade de Nexus,

La diversité est une richesse.
Les communautés repliés sur elles-mêmes ne sont que division.

Aucune culture ou religion n'est immuable... Aucune n'est figée, tout est perméable à l'ouverture à l'extérieur, à l'amélioration des pensées, aux progrès technologiques.

Quelque soit notre origine et nos croyances, nous nous enrichissons des valeurs et différences d'autrui, avec une intensité variable selon les lieux et temps.

Cependant, il n'est pas tolérable que l'intégrisme du Dominion soit à l'origine de la division d'une planète, nous ne pouvons accepter que ce soit un brûlot ayant pour conséquences la mise à feu de nos nouvelles terres.

Je ne prône pas, et ne la tolère pas plus, l'uniformité.
Pourtant, ceux qui nous critiquent et nous harcèlent aujourd'hui, ceux qui projettent des calomnies dans les canaux de diffusion intergalactique n'ont qu'une ambition : celle de rendre notre monde plus totalitaire que totalitaire...

Les particularités de notre Union et de notre nature résident dans le rassemblement des peuples, dans la liberté de chacun à croire, à avoir des opinions culturelles et de vies personnelles.

Demain...
Dans quelques jours, les peuples de l'Exil seront appelés à prendre des décisions.
Il y aura des choix à faire... Ces choix, chaque patriote de l'Empire les fera en son âme et conscience.
J'ose croire. J'ose espérer. J'ose rêver. Je n'ai pas le choix. Nous n'avons pas le choix.

Le bon choix... je... aaah"
*un son de déglutition glace le sang de l'assemblée qui se mure dans le silence et l'incompréhension*
"Poi... pois..." *Le technicien du son accoure à l'encontre de Zigfel qui s'écroule au sol, laissant un filet de sang, de bave et de bile le long du pupitre* "poison" murmura t-il à l'oreille du technicien avant de s'agiter dans une crise de panique.
Il ne resta bientôt plus qu'une enveloppe charnelle vidée de son âme.

HRP
Ce petit texte est une prémisse à une intrigue future.


Dernière édition par Zak le 13.03.13 17:11, édité 1 fois
avatar
Zak

Messages : 303

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Intrigue] L'Héritage de Zigfel Arthus

Message par Zak le 28.02.13 15:43

"Enfin ! Que ce fut long... J'ai vraiment cru que j'en sortirais jamais ! Cette chaleur à crever, cette énergumène qui me pompe l'air..."

L'humain, vêtu d'une tunique rouge et d'une longue cape, ne prit pas le temps de dire à haute voix le fond de sa pensée mais son regard en disait déjà long, n'appréciant pas la vue du conducteur de taxi, lorsque ce dernier stoppa le véhicule, se retourna et lui fit un grand sourire sans se gêner de rajouter une couche à un trajet déjà visiblement pénible :

"J'espère que le voyage vous a plu, Monsieur... comment déjà? Ah oui... Monsieur Davis... Vous allez voir, Gallow offre tout ce qu'on peut rêver aux gens de petites morales... D'ailleurs, ce n'est pas très touristique par ici... M'enfin... Je vous déconseille cependant la Taverne de Merci Gareth, c'est un Granok... enfin vous connaissez surement leurs réputations? Bien, peu importe... je vous suggère la Taverne de Savo Rien, elle est tenue par un Cassien, bien mieux fréquentés... croyez le... En plus... on y trouve de la bonne musique, des remakes des Modal Nodes..."

L'homme fixa son chauffeur avec froideur, mais ce dernier ne semblait pas gêner et continuait à débiter sans cesse.
Bien que son corps soit là, son esprit était ailleurs... Reprenant peu à peu conscience dans le monde réel, il se frotta le front, empoigna son bagage, et pris la direction de ce qui semblait être la grande avenue.

Celui qui se voulait rester calme malgré les circonstances prit une grosse inspiration puis décontracta sa cage thoracique en se laissant aller à un grand soupir... Il allait revenir... *** Il ne va donc pas me lâcher ce pot de colle... ***

"M'sieur ! M'Sieur Davis! J'ai bien vu que le voyage ne vous a pas convenu, et avec Su Perglu c'est satisfait ou remboursé ! Bon... je rembourse pas hein... mais..." S'exclama bruyamment le transporteur au risque d'attirer l'attention des locaux.

Davis ferma les yeux, essayant d'oublier l'environnement, il serra encore plus fort ses paupières en espérant que ce ne soit qu'un mauvais rêve.
*** Et voilà... C'est reparti pour un tour... Qu'ai je fait pour mériter une telle punition? Il ne va donc jamais se taire? ***

"... Mais laissez moi vous offrir une bouteille de ma cargaison ! Oui... mon cher monsieur... Vous me permettez de vous appeler cher monsieur, Monsieur Davis? ..."
*** Une bouteille? Boire? Tiens... bonne idée... si je me saoule je ne l'entendrais peut être plus... ***

"... Voilà Monsieur Davis... Pardon... Cher Monsieur... Heu... Monsieur Cher Davis... vous m'écoutez? Houhouh... vous êtes là...?"

Un énième soupir... et ce "cher monsieur" Davis ouvrit grand les yeux, prenant sur lui pour paraitre calme à l'extérieur *** Ne retiens pas l'attention sur toi, cette mission nécessite de la discrétion... DIS...CRE...TION... ***

Il détailla son interlocuteur et pu voir que ce dernier lui tendait une bouteille laissant paraitre un liquide translucide avec des reflets bleutés, visiblement du ratafia de mauvaise qualité.

"Merci... C'est très sympathique de votre part... Vous m'excusez, mais je dois partir..." annonça Davis d'un calme olympien en prenant sans hésitation l'alcool frelaté, et offrant en retour un grand sourire contrairement à son habitude.

Il croisa, l'espace d'un instant, le regard d'un Eeklus en discussion avec un employé manutentionnaire, hocha la tête et pris la direction d'une des deux tavernes indiquées.
L'Eeklus lui emboita le pas.

Suite de l'intrigue en attendant pourquoi pas de jouer l'aventure en JDR forum prochainement.
avatar
Zak

Messages : 303

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Intrigue] L'Héritage de Zigfel Arthus

Message par Zak le 03.05.13 9:59

Au coin d'une rue, à l'ombre et à l’abri des oreilles indiscrètes.

- "Votre mise en scène pour la mort de Zigfel Arthus est un véritable chef d'oeuvre"
- "Vous m'avez payé pour ça. Tueur à gages n'est pas un métier qui s'improvise."
- "Mouais, si vous le dites... voilà votre rémunération..." assura Davis en tendant une enveloppe.
- "Il en manque !" réclama l'Eeklus, visiblement mécontent.
- "Ah oui... mon supérieur a jugé que vous n'avez pas complètement rempli votre mission. Nous n'avons toujours pas mis la main sur l'holocube" répliqua le l'homme à la tunique rouge.
- "Ce n'est pas ce qui était convenu." opposa le maraudeur.
- "Voilà qui l'est maintenant, cher ami. Pensez donc à votre femme et votre progéniture..."
- "Vous êtes une ordure !"
s'énerva l'Eeklus
- "Gardez votre énergie pour retrouver l'holocube de Zigfel Arthus".

L'Eeklus cracha au pied de Davis qui eut un sourire mesquin et qui repartit en direction de la station de taxi comme il était venu, sans la moindre attention aux locaux, et héla un chauffeur.
"Direction le spatioport ! Faites vite, je suis pressé..."

Le chauffeur ne répondit pas et se contenta de hocher la tête en signe d'accord.
Le moteur du véhicule vrombit un instant, et l'ensemble se mit à avancer à vive allure ce qui sembla plaire à Monsieur Davis jusqu'à ce qu'il interpelle énergiquement son hôte et protesta :
"Hé ! C'est pas la route du spatioport là ! Sombre idiot, vous me faites perdre un temps fou."

Le conducteur ne s'arrêta pas pour autant, pris un dernier virage et s'aligna à un champ agricole comme si de rien n'était.
"Demi-tour abruti. Spatioport ? Vous comprenez ce mot ?" hurla Davis très énervé et contrarié.

Dehors !" s'exclama le chauffeur de taxi qui hôta sa casquette grise pour laisser apparaître une chevelure brune et encore bien coiffé malgré la pression de son couvre-chef.
Davis, encore moins enclin à se contenir accepta la consigne et poings fermés s'approcha du routier, prêt à en découvre.

Ce dernier soupira avant d'humer l'air frais et de poser son regard sur un autre véhicule, vide, stationné quelques mètres plus loin.
Son regard revint de nouveau sur ce client mécontent et prenant un air des plus arrogant, il provoqua : "Il va se calmer maintenant... et il va gentillement répondre à mes questions"

Davis n'en pouvait plus, aussi rouge de colère que sa tunique il porta son poing droit au visage du chauffeur qui virevolta contre le capot du véhicule.
Alors qu'il s'approchait de nouveau de sa victime, Davis le menaça : "Tu sais pas à qui tu causes crétin... quand j'en aurais fini avec toi, t'iras croupir dans un centre de rétention impérial".

Le chauffeur se redressa, cracha quelques glaires sanguinolents et faisait maintenant de nouveau face à son agresseur. D'un ton condescendant : "Si j'étais vous, Agent Davis, je ne recommencerai pas ça..."
L'homme à la tunique rouge stoppa net, surpris un instant d'être appelé par son nom. Un large sourire égaya son visage, il s'imaginait prendre encore un plus grand plaisir à passer à tabac son interlocuteur qui s'essuyait un filet de sang qui coulait de sa lèvre inférieure quand une pression aussi inattendue que violente vint plaquer sa tête contre la vitre du véhicule, le mettant quasi spontanément KO.

Un Granok faisait maintenant partie du jeu et s'adressa au faux taxi : "ça va Capitaine ?"
"T'aurais quand même pu sortir de ta cambrousse un peu plus vite" rétorqua Zak.
La montagne de force fit la moue et se contenta d'un sourire gêné... comme pour masquer cette fébrilité, il attrapa Davis par le col de la tunique et regarda son commanditaire.

Le faux taxi s'appuya contre le capot du véhicule, croisa ses mains et fit tapoter ses deux index et s'adressa directement à l'arroseur arrosé : "Monsieur Davis... il est temps d'avoir une petite discussion à propos de l'holocube".
Le Cassien sentit ses poils qui se hérissaient le long de son corps mais s'arma de patience pour tenter une autre approche stratégique : Je vois pas de quoi vous parlez... écoutez... il y a un malentendu... je vais vous payer. D'accord ? Dites moi combien vous voulez..."

Zak réajusta sa tenue et s'approcha de l'homme à la tunique rouge toujours solidement pris en étau : "Wow, wow, wow... On se comprend pas là".
D'un geste rapide, le contrebandier planta un coup de poing dans l'estomac de son interlocuteur qui glaussa avant de tenter un pied levé sur le visage de Zak. Ce dernier bloqua in-extremis le coup porté avec son avant-bras au prix d'une vive douleur. Serrant les dents, il porta un son poing dans la jointure du genou ce qui fit hurler de douleur Davis qui ne tenait plus que sur une jambe.

"On a fini de jouer..." annonça Zak qui en profita pour sortir une petite lame énergétique.
L’interrogatoire se poursuivit une bonne heure sans que monsieur Davis, ou ce qu'il en reste, n'eût avouer quelconque nouvelle information.
L'Eeklus restait donc la dernière chance pour Zak de mettre la main sur l'holocube avant les Services de Renseignements Impérial du Dominion.
avatar
Zak

Messages : 303

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Intrigue] L'Héritage de Zigfel Arthus

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum